Auteur du texte inconnu

Philibert, Alphonse, vicomte de Turgeon

Le Vicomte de Turgeon né le 8 août 1799 à Barjols en France.  Il était un membre de la royauté sous le règne de Charles X en 1830 et a reçu une pension sous le règne de Louis Philippe.  Il décédait le 21 mars 1878 au Royal Hospital de Victoria.

Le vicomte ainsi que plusieurs aventuriers migra en Californie vers 1851, s’attendant à y faire fortune, mais sans succès.  Il vint à Victoria en 1858 et y est demeuré jusqu’à sa mort.

On dit de lui qu’il était de caractère indépendant et qu’il était aussi fier que pauvre.  Il n’était pas toujours d’accord avec ses compatriotes; il était même en inimitié avec l’Église catholique, à laquelle il avait appartenu pendant un certain temps.  Il en avait même été excommunié.

Il s’associa avec l’Église méthodiste et suivit régulièrement leurs cérémonies.  À l’hôpital, il était inscrit comme méthodiste.

Quelques jours avant son décès, un prêtre catholique le visita et lui donna les derniers sacrements et le laissa ainsi aux bons soins de l’hôpital.

Il était aussi abandonné par ses contemporains qui ne voulaient à aucun prix s’occuper de ses funérailles.

Lorsqu’il mourut, l’on découvrit qu’il avait plus que le nécessaire pour couvrir les dépenses pour ses funérailles.  C’est alors que le prêtre, le représentant du Consul de France et les autres concitoyens devinrent intéressés à son cas et réclamèrent le droit d’organiser ses funérailles.

En même temps, le pasteur méthodiste Mr. Russ fut averti du décès du vicomte et se rendit à l’hôpital pour faire les arrangements nécessaires pour son enterrement.  Le directeur de l’hôpital informa Mr. Russ que le prêtre catholique réclamait aussi le droit de faire enterrer le mort.  Et qu’il ne pouvait laisser une autre personne s’occuper de ce cas.  Le président du bureau de direction ne voulut pas s’en mêler, même s’il était reconnu qu’il était enregistré comme méthodiste à l’hôpital.

Une bataille s’en suivit entre les catholiques et les méthodistes :  intimidation, menaces…  en fin de compte, il fut enterré par les catholiques,  au cimetière de Ross Bay qui accepte les dépouilles des gens de toute dénomination religieuse.