Antoinette Borde

Antoinette Borde est née dans une famille de tisseurs de soie, à Lyons en France.  Lorsqu’elle et son mari Jean ont quitté la France pour la Californie en 1854, elle était déjà une experte en couture, et travaille à l’aiguille et en fabrication de dentelle.

En 1858, après quelques années en Californie, madame Borde et sa famille ont été attirés à Victoria par l’illusion de la ruée vers l’or.  En 1861 Jean mourut soudainement, laissant Antoinette seule avec 5 enfants.  Étant une femme pleine de ressources, avec un sens prononcé pour les affaires, elle ouvrit un service de buanderie fine ou ‘’française’’, servant les citoyens de la classe la plus riche.  ‘’Madame Borde’s French Laundry’’ fut en opération pour plus de quarante ans.

Antoinette recevait aussi des commandes pour produire de la dentelle pour ses clients.  Ainsi, elle fit la dentelle pour les jabots du Juge O’Reilly.  La dentelle faite main devint un luxe dispendieux, autant en Grande Bretagne qu’en Amérique du Nord, après l’invention des machines à dentelle en 1809. 

La dentelle française était particulièrement appréciée pour sa qualité.  Les pièces de dentelle de madame Borde ont été conservées par sa famille, et sont considérées comme des trésors par ses descendants.  

Auguste Borde

Un des fils d’Antoinette et Jean, il fut chef des pompiers et travailla pendant plus de 25 ans comme collecteur de facture d’eau. Il est le fondateur du Knights of Pythias Lodge* à Victoria  et l’un des plus anciens membres du

A.O.U.W (Ancient order of united workmen).

Hippolyte, un autre fils de Jean et d’Antoinette était propriétaire d’un restaurant populaire sur Johnson St, le Louvre Restaurant.

*Que sont les Knights of Pythias (Les chevaliers de Pythias)? 

C’est une organisation fraternelle et une société secrète, fondée à Washington, District of Columbia en 1864.  Fondée par Justus H. Rathbone sur la base d’idéaux de loyauté, honneur et d’amitié, cette organisation a 2000 loges de par le monde et regroupe environ 50 000 membres.   À la fin de l’âge d’or du fraternalisme, (1920s) il y avait environ 1 million de membres.L’organisation apporte de l’aide aux victimes de désastres nationaux, dirige des camps pour la jeunesse et des maisons pour ses membres âgés.  Elle commandite des bourses d’études, des programmes de sécurité routière et la Fondation de recherche pour la Fibrose Kystique.